Follow:
Mes bonnes adresses

I am Inkaholiks

Location: 19 bis rue du Docteur Ogé 91310 Montlhéry

Pour information, l’article qui va suivre exprime mes pensées personnelles sur l’activité de tatoueur et les tatouages dans leur globalité. Je ne juge personne ni le travail des tatoueurs.

Un tatouage c’est pour la vie

Aujourd’hui je souhaiterai vous parler d’un sujet qui a longtemps été tabou pour moi, mais qui ne l’est plus maintenant :

Le TATOUAGE

Ce mot, je l’ai directement placé dans la case “rebelle” de mon esprit (ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien^^). Oui, AVANT, je ne m’imaginais pas une seule seconde avec un tatouage. Quoi ? De l’encre dans ma peau ? Indélébile en plus ? Jamais de la vie ! (Et c’est là où je place ma petite expression : ne jamais dire jamais; la preuve). Très peu de personnes de mon entourage et encore moins de ma famille ont des tatouages. Donc forcément, ça n’aide pas à s’y intéresser. En plus de ça, leur opinion là-dessus n’était pas vraiment favorable. Quand on entend des expressions du style “Ça ne sert à rien”, “Tu vas le regretter plus tard”, “C‘est mal vu en entreprise” etc… Ça ne motive pas vraiment. “Mais qui est prêt à garder un dessin sur sa peau toute sa vie ?” Me disais-je.

Et puis, les goûts changent, les mentalités changent, le corps change, et la peau aussi… Arf, ça fait beaucoup de changements tout ça.

Avec le temps, j’ai fais de nouvelles rencontres, dont une très bonne amie à ce jour qui s’appelle Jade, qui est, qui est ? Aller, devinez ! Qui est tatoueuse ahahah. C’est du pur hasard je vous jure. Intriguée, je voulais en savoir plus sur son métier de tatoueuse et j’ai commencé à m’intéresser de plus près à tout cet univers un peu particulier, qui ne m’était pas vraiment familier au début. Finalement, au fur et à mesure que le temps passe, j’en apprend davantage – encore aujourd’hui, et je m’aperçois qu’être tatoueur ce n’est pas si facile que ça ! Certes, tout le monde sait plus ou moins dessiner, mais ça va plus loin, il faut de la rigueur, de la concentration, et surtout (et ce qui est pour moi le plus dur) une bonne compréhension de ce que souhaite le client… Bon parfois, il y a des projets libres donc là c’est plus simple.

L’équipe INKAHOLIKS est jeune, cool, à l’écoute et ils sont tous très doués. Ils ont chacun leur propre style et savent faire de tout (tribal, mandala, lettrages…). Ils sont tous tatoués – tient donc je ne suis même pas surprise. D’ailleurs je crois que quasiment tous les tatoueurs ont au moins un voir PLUSIEURS tatouages. Il paraît que quand on se fait tatouer une fois on veut recommencer, voir même on ne peut plus s’en passer. Et bien, je vous le confirme !

Enfin, du coup, moi, ça m’a donné envie ! Alors j’ai commencé à réfléchir à un dessin, un thème, à un symbole, j’ai regardé les significations ou encore cherché des dates importantes… Parce que, personnellement, l’idée de se faire tatouer pour se faire tatouer – question d’ésthétisme, ne m’attire pas vraiment (en tout cas pour l’instant, j’ai trop peur de regretter). À ce stade, il me faut impérativement une signification.

Du coup, il y a approximativement un an, je me décide enfin à sauter le pas pour mon premier tattoo. GÉNIAL ! Sauf que, le tatouage auquel je réfléchissais depuis plusieurs années déjà n’a pas été mon premier tattoo. Pourquoi ? Parce que je suis une petite flippette lol. Simplement parce que l’endroit que je voulais me faisait très peur : Les côtes. Après avoir demandé plusieurs avis, être allée voir sur des forums… J’ai vite compris que cet endroit était – de préférence, à éviter. MINCE ! J’ai alors préféré opter pour un autre endroit soit disant “moins douloureux” mais tout aussi discret qui est le haut du dos et j’ai mis de côté ce joli projet en attendant. Après de nombreuses réflexions avec ma copine Jade, on a trouvé le dessin parfait (pour moi) et la signification adéquate. Coup de chance ou simple coïncidence, le moment choisit tombait pile à un tournant de ma vie significatif. Très satisfaite de ce résultat, c’est un an plus tard, que je décide de renouveler l’expérience pour un second tatouage (qui est en réalité, mon premier projet) sur les côtes. Aïe ça va piquer…

Figurez-vous que les salons de tatouages ne désemplissent pas, et ça revient même à la mode. Les tattoos sont de plus en plus tolérés par les entreprises (attention pas dans toutes les entreprises, pas à tous les endroits du corps, et surtout pas tous les modèles de tatouages).

Alors, pour conclure : Faut-il se faire tatouer ? Est-ce simplement un effet de mode ? Et si plus tard je regrette ? Beaucoup trop de questions nous viennent à l’esprit lorsque l’idée de se faire tatouer émerge dans notre tête. Avant tout, il faut bien réfléchir à ce qu’un tatouage représente : c’est un dessin que l’on garde “à vie” sur la peau. Il faut donc “éviter” de le faire sur un coup de tête, après chacun est libre de faire ce qu’il souhaite, cela ne reste qu’un conseil. Bien réfléchir à l’endroit où le faire aussi, pour deux raisons majeures : la première concerne le monde du travail où le tatouage “visible” n’est pas forcément toléré, et la deuxième vise certaines parties du corps qui vieillissent plus mal que d’autres.

Je réponds à 4 questions que l’on se pose fréquemment avant de se faire tatouer :

  1. Comment bien choisir son tatoueur ? Je dirais que ça fonctionne principalement au feeling. Moi j’ai eu de la chance, j’ai rencontré ma tatoueuse qui est mon amie Jade (que je recommande vivement d’ailleurs s’il y a des intéressé(e)s parmi vous). Mais s’il y a bien une chose à laquelle vous devez être super vigilant c’est bien à l’hygiène du salon.
  2. Est ce qu’un tatouage ça fait mal ? Cette question est vraiment très redondante et moi-même je me la pose à chaque fois. Cela reste très subjectif, et il n’y a pas vraiment de réponse. Certaines personnes sont très douillettes, d’autres moins. Ça dépend également de la sensibilité de l’endroit où se fait le tatouage.
  3. Dans 20 ans, mon tatouage sera-t-il toujours intact ? Encore une fois, le choix de l’emplacement est primordial. Personne ne peut prédire l’état de notre corps dans 20 ans. Il existe cependant des zones qui “bougent peu” avec le temps comme par exemple le dos. À contrario, le ventre est une partie du corps qui peut-être amenée à changer en cas de grossesse.
  4. Combien coûte un tatouage ? Cette question, toute comme la deuxième, reste très aléatoire. Cela varie en fonction du projet, de la taille du tatouage, du nombre de séances etc… En général, le prix est pour le dessin lorsque la taille du modèle est “standard”. Pour les grosses pièces, des forfait à la séance peuvent être proposé. Les retouches peuvent être en supplément chez certains tatoueurs.

 

Tatouage FAMILY

 


La Team Inkaholiks La Tour – Monthléry

Jade :
Son Facebook par ici
Son Insta par 
Lorine :
Son Facebook par ici
Son Insta par 
Sebastien : 
Son Facebook par ici
Son Insta par 
Kennay :
Son Facebook par ici
Son Insta par 

La Team Inkaholiks Egly  (au 20 rue Molière, 91520 Egly)

Avec :  Kily, Lydie, et Ludwig.

Inkaholiks Tattoo
19bis rue du Docteur Ogé
91310 Montlhery
0169016596
10h-18h lundi/samedi


Previous Post Next Post

You may also like

No Comments

Leave a Reply